Pilkington Optiwhite™ plébiscité pour "Le Pas dans le Vide"

Article
20 janv. 2014
Le site de l’Aiguille du Midi ne se présente plus. Ce piton rocheux culminant à 3 842 m est connu dans le monde entier pour la magnificence de son panorama à 360° et son ambiance « haute montagne » si particulière. Les amoureux de sensations fortes sauront apprécier la nouvelle attraction du site…. « Le Pas dans le Vide ». Cette boîte en verre ultra transparente grâce au verre Pilkington Optiwhite, constituée autour d’une ossature métallique est suspendue au-dessus du vide.
Le Pas dans le vide 06-2016

S’intégrant parfaitement dans les constructions existantes dont elle est une extension naturelle, ce nouvel élément, désiré par La Compagnie du Mont blanc, gestionnaire du site,  aura très peu d’impact sur la perception générale du bâti et du site dans son ensemble.

Une expérience unique à vivre

Accessible depuis la terrasse, vous pénétrez dans une cage de verre transparente sur 5 de ses faces (3 côtés, un plafond, un plancher) de dimensions : 2 m de large x 1,70 m de profondeur et 2,45 m de haut et pendant quelques minutes vous vous retrouvez en immersion avec la nature et 1000 m de vide sous vos pieds.

Cette nouvelle attraction permettra aux visiteurs d’appréhender le vide de manière exceptionnelle et d’admirer des vues vertigineuses. « Le Pas dans le Vide » est une première à cette altitude, une première dans les matériaux employés, une première dans les techniques utilisées, une première dans les conditions extrêmes que peut subir ce site toute l’année… Exposée face au Mont-Blanc à 3 842 m, cette structure de conception unique au monde représente une véritable innovation technologique en matière d'architecture verre-acier. L’ouvrage pourra résister à des vents de plus de 220 km/h et à une amplitude thermique de 60°.

Un ouvrage unique

A la différence de ce qui a été déjà réalisé dans le Grand Canyon, ici la cage en verre est totalement suspendue à des potences métalliques. Il a fallu deux ans de calcul et d’études pour aboutir à la réalisation de cet ouvrage unique. Les essais ont portés principalement sur la caractérisation des résistances mécaniques des assemblages verre/métal. Les calculs aux éléments finis et plusieurs essais ont été réalisés par le bureau d’études allemand Verrotec pour vérifier les contraintes dans les trous d’assemblages. Les vitrages sont reliés entre eux par des attaches ponctuelles et des fixations traversantes. Les perçages, pour passer les attaches, représentaient le principal enjeu de la conception, dû à la concentration des efforts.

Les essais ont démontré que même en cas de casse d’un vitrage, les charges d’exploitation demeuraient identiques.  Deux montages « à blanc » ont été nécessaires pour s’assurer de la faisabilité du montage et aussi de permettre aux monteurs de se former aux spécificités de cette pose particulière et inhabituelle.

Peu d’entreprises, à l’origine, ont relevé ce défi, et quand les concepteurs ont contacté  Pilkington, nous avons décidé de nous lancer dans l’aventure et de mettre en relation des entreprises les plus qualifiées techniquement pour réaliser cet ouvrage exceptionnel.  La société Laubeuf et le transformateur verrier Dania Vitrage ont confirmé la faisabilité et ont travaillé en étroite collaboration avec le CSTB dans le cadre de l’Atex requis pour ce projet.

La transparence avant tout

Le maître mot pour cet ouvrage était la transparence et pour répondre à cet objectif crucial, le vitrage le plus approprié était notre verre extra clair Pilkington Optiwhite qui même assemblé en tri-feuilleté restait d’une transparence sans égal.

Les calculs et les essais réalisés dans le cadre de l’Atex ont défini un complexe feuilleté composé de 3 feuilles de verre Pilkington Optiwhite 12 mm trempé et Heat Soak Testé. L’assemblage a été réalisé avec un intercalaire de type SentryGlass, une première en tri-feuilleté en France et pour l’entreprise Dania Vitrage.

Le choix du verre Pilkington Optiwhite™ n’était pas anodin, c’est un verre Float de couleur très neutre à très faible teneur en oxyde de fer ; il est quasiment incolore et ne présente aucun reflet vert contrairement aux autres types de verre. Il est donc idéal pour les applications où les angles sont visibles et partout où l'on désire la plus grande transparence. Ses propriétés de transmission lumineuse sont respectivement de 1 % et 6 % supérieures au verre Float transparent d'épaisseurs 3 mm et 15 mm. Il est donc parfait pour les applications requérant transparence et pureté des couleurs.

 

Pilkington Optiwhite™  est disponible en plateaux de 6000 mm x 3210 mm pour des épaisseurs de 2 mm à 19 mm (la plus vaste du marché).

Possibilité de fabrication en dimensions XXL en 7000 mm, 9000 mm et 12000 mm.

Voir les détails du projet.

 Les intervenants sur ce projet :

Maître d’Ouvrage : COMPAGNIE DU MONT BLANC - 74400 CHAMONIX DU MONT BLANC
Maîtres d’œuvre : ER2i INGENIERIE - 38920 CROLLES
                              IMPLICITE - 74400 CHAMONIX
Façadier : LAUBEUF - 94160 Saint-Mandé
Transformateur verrier : DANIA VITRAGE - 52100 Saint-Dizier
Bureau de Contrôle : APAVE - Pierre Martin - Direction technique - Service bâtiment Façades légères - Ouvrages verriers
Photographe : Bertrand Delapierre