Le verre autonettoyant

En 2001 le Groupe a annoncé le lancement du verre à couche Pilkington Activ™, le premier verre autonettoyant au monde.

Le verre autonettoyant Pilkington Activ™ est revêtu d’une couche d’oxyde de titane transparent d’une finesse microscopique. L’application en continu de la couche a été perfectionnée et brevetée par les ingénieurs du Groupe.

Le revêtement est déposé à chaud sur la surface du verre pour y demeurer en permanence. L’épaisseur moyenne du revêtement, lequel intègre plusieurs couches chimiques bien distinctes, est d’environ 50 nm (50 millionièmes de millimètre).

Le revêtement de surface présente deux caractéristiques ou propriétés chimiques importantes lesquelles, lorsqu’elles sont associées, rendent le verre "autonettoyant".

  • Le verre est hydrophile – il attire l’eau et fait que celle-ci "s’étend" à la surface du verre, empêchant la formation de gouttes séparés et permettant aux particules non agglomérées de poussière et de saleté d’être entraînées naturellement de la surface par temps pluvieux normal.
  • Le verre est photo-catalytique – les radiations ultraviolettes (UV) font que celui-ci réagit chimiquement aux dépôts indésirables provenant de souillures organiques, ayant pour effet de les oxyder et rompant leur adhésion à la surface du verre.

Comme cette activité chimique est permanente, même des salissures très importantes seront finalement suffisamment fragmentées afin d’être entraînées naturellement de la surface du verre lorsque surviennent des averses. Un nettoyage régulier n’est en principe pas nécessaire, mais pour des salissures particulièrement tenaces ou d’une importance inhabituelle, ou en temps de faibles chutes ou d’absence de pluie, un arrosage au tuyau ou un nettoyage à l’eau claire peuvent contribuer au processus de nettoyage.