Avantages pour l'environnement

Le verre de contrôle solaire pour les économies d'énergie.

Le fonctionnement des systèmes de climatisation pendant les mois d’été consomme plus d’énergie qu’il n’en faut pour chauffer le bâtiment en hiver, constituant ainsi la principale source d'émission de CO2

La climatisation est devenue une préoccupation majeure pour les concepteurs de bâtiments et les architectes. Le plus souvent, le fonctionnement des systèmes de climatisation pendant les mois d'été consomme plus d'énergie qu'il n'en faut pour chauffer le bâtiment en hiver, ce qui contribue à augmenter l'empreinte carbone. Il est donc essentiel d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments en été comme en hiver.

Glass for Europe – organisation représentant les fabricants de verre plat européens – a réalisé une étude pour quantifier la réduction de CO2 que l’on pourrait atteindre en utilisant du verre à contrôle solaire dans les immeubles climatisés européens. Elle montre que l’utilisation de verre à contrôle solaire dans tous les immeubles climatisés nouveaux et existants réduirait entre 15 et 85 millions de tonnes de CO2 par an d’ici 2020. 


Conditionner les immeubles sans réchauffer la planète

On l’a vu l’air conditionné dans les bâtiments est aujourd'hui une nécessité. La demande ne cessera d’augmenter, non seulement pour la contribution positive qu’elle apporte aux conditions de travail, mais aussi en raison de la hausse des températures et des attentes plus élevées de confort. L'astuce est de garder sa production globale de CO2 au minimum. 

Cela peut être obtenu en augmentant l'efficacité des systèmes de climatisation. Il est aussi important de veiller à ce que ceux-ci ne fonctionnent pas à outrance  contre la chaleur naturelle du soleil quand on peut l’éviter.  

C’est ici que le verre de contrôle solaire a son rôle à jouer. Il laisse passer la lumière du soleil, mais rejette à l’extérieur une grande partie de la chaleur. 
L'utilisation de ce verre permet d'économiser d'énormes quantités d'énergie, comme l'étude de Glass for Europe l’a démontré.

Contacter Glass for Europe pour obtenir une copie de cette étude.


Que peuvent faire les gouvernements pour réduire les émissions de CO2 ?

  • Encourager et, le cas échéant, exiger l'utilisation de verre de contrôle solaire dans les règlementations nationales pour les nouvelles constructions. 
  • Encourager ou exiger la rénovation des bâtiments existants avec verre de contrôle solaire par des mesures fiscales ou législatives.
  • Fournir des incitations économiques et fiscales à la fois pour les utilisateurs et les fabricants de verre de contrôle solaire et  promouvoir sur le marché ces verres à économies d’énergie. 
  • S’assurer que tous les bâtiments publics concernés soient équipés de verre de contrôle solaire. 
  • Organiser des campagnes d'information et de communication sur les avantages de l'utilisation du verre de contrôle solaire.